Expertise & Estimation gratuite de tableaux anciens et objets d'art. Connaitre le prix d'une peinture, d'un tableau, d'une oeuvre d'art , d'un mobilier ancien. Galerie Cailleux - Paris
Galerie Cailleux - Expertise & Estimation gratuite de tableaux anciens et objets d'art Galerie Cailleux - Expertise & Estimation gratuite de tableaux anciens et objets d'art. Galerie Cailleux - Expertise & Estimation gratuite de tableaux anciens et objets d'art. Galerie Cailleux - Expertise & Estimation gratuite de tableaux anciens et objets d'art.

Expertise tableaux, dessins, sculptures, objets d'art...

L'expertise d'un tableau, de multiples compétences à

l'œuvre

Expertiser un tableau, un meuble, une porcelaine ou n'importe quel objet d'art nécessite des compétences qui s'acquièrent au prix d'une longue expérience que possède le cabinet Cailleux. Les enjeux de l'expertise sont de déterminer l'époque à laquelle a été réalisée une œuvre, son auteur s'il est possible d'en trouver un, et de la replacer dans le contexte de son époque et dans le corpus des œuvres du même artiste ou d'une école, ou d'œuvres similaires si elle est anonyme, afin d'en apprécier l'importance et donc la valeur.

Un tableau, une époque

Il est important de déterminer si le tableau, le dessin, le meuble ou l'objet ont été créés à l'époque à laquelle ils semblent appartenir. En effet, en plus du faux réalisé pour tromper l'acquéreur, un tableau peut très bien être une réplique contemporaine ou plus tardive de l'oeuvre d'un maître, la copie ayant été considérée jusqu'au XIXe siècle comme une des voies royales pour apprendre le métier. Dans le cas des meubles, une commode ayant les attributs du style Louis XV peut avoir été réalisée bien après le règne du Bien-aimé, la mode des pastiches ayant été très en vogue entre les années 1830 et le début du XXe siècle. L'expert doit pouvoir analyser le tableau, le meuble ou l'objet afin de pouvoir passer derrière le miroir des apparences, afin d'en déterminer la vraie nature. Pour cela, le cabinet Cailleux possède des connaissances aussi bien techniques qu'ayant trait à l'histoire de l'art pour fixer son jugement.

Faire parler la matière de l'œuvre

L'examen des matières constituant une œuvre d'art est important. Certains artistes ou certaines écoles n'ont peint que sur un type précis de support, panneau de cuivre ou de bois, ou toile possédant certaines caractéristiques. Le bois employé dans un meuble donne des indications sur son origine et son époque de fabrication. En sculpture, il en est de même pour les bronzes, les techniques de fontes ayant évolué suivant les époques et les ateliers.

Un tableau signé, une preuve indiscutable ?

Une signature sur une toile, une estampille sur un fauteuil ou une marque sur une céramique permettent de connaître leur origine, à condition que ces indications ne soient pas fausse. L'expert doit vérifier qu'elles sont exactes. L'œil qu'il a acquis de part son expérience lui permet de reconnaître le style d'un artiste, aussi bien en ce qui concerne la technique utilisée que la manière ou le sujet traité. Il utilise également des outils comme la lampe de Wood qui permet de déceler une signature ajouter sur un tableau, l'examen attentif d'une estampille permettant de déceler si elle a été faite postérieurement. Les marques que porte une œuvre, numéro d'inventaire, marque de château, étiquette d'exposition, ou attribution manuscrite sont autant d'éléments qui peuvent aider à l'authentification d'une pièce.

Peinture restaurée ou pas ?

L'expertise d'un tableau ou d'un meuble prend également en compte son état de conservation. Un soulèvement de la matière picturale, une marqueterie Boulle se décollant, des restaurations passées trop appuyées ayant entraîné des usures importantes, voir des pertes de matière, provoquent une moins value de la pièce. Sur le marché des tableaux anciens, les amateurs sont de plus en plus exigeant quant à l'état des œuvres. Même signée avec un sujet attrayant, une œuvre trop ou mal restaurée ne trouvera pas preneur.
L'expert peut faire appel à des moyens scientifiques d'analyse. Ceux ci ne constituent jamais une vérité, mais un indice supplémentaire. Leur mise en œuvre, coûteuse, ne peut être faite que dans le cas d'une œuvre dont la valeur le justifie.

Une variété d'hypothèses

En fonction de l'ensemble des informations récoltées, le cabinet Cailleux va forger son jugement. Il peut :
  • Donner l'œuvre à un artiste
  • L'attribuer à un artiste
  • L'attribuer à l'atelier d'un artiste
  • L'attribuer à l'entourage
  • L'attribuer à un suiveur d'un artiste
  • La rapprocher d'une école à une époque précise.
  • Dire qu'elle est une copie d'époque ou postérieure.
  • Indiquer qu'elle est dans la manière d'un artiste mais réalisée à une époque postérieure
  • Déterminer qu'il s'agit d'un faux